Un nouveau match "sauvage" avec plus de 300 personnes en Essonne


27 mai 2020 - 525 vues

Malgré l’interdiction de se rassembler à plus de dix personnes, un match de football opposant deux quartiers de Grigny et Corbeil-Essonnes (Essonne) a réuni mardi plusieurs centaines de personnes dans un stade de Grigny, alors qu’un barbecue sauvage a dégénéré à Brunoy.
  Le match, qui a eu lieu sans incident vers 20h40 au stade Condorcet de Grigny, a opposé des jeunes amateurs de la Grande Borne, un quartier de cette ville, à celui des Tarterêts. Entre 300 et 500 personnes y ont assisté, selon la préfecture.

"Mise en danger d’autrui, irrespect des personnels soignants. C’est à ne plus rien comprendre du maître-mot depuis deux mois", s’est insurgé le maire PCF de Grigny Philippe Rio sur Twitter.

La police n'est pas intervenue

La municipalité a indiqué dans un communiqué déposer plainte pour "mise en danger de la vie d’autrui", fustigeant la "totale irresponsabilité qui confine à la stupidité" des organisateurs de la rencontre. La police, qui n’était là qu’en "surveillance", n’a pu intervenir pour empêcher le match. "S’il n’y a pas de débordement, on ne va pas aller en provoquer un, même s’il y a un non-respect des gestes barrière", a indiqué à l’AFP une source proche du dossier.

La préfecture a précisé par ailleurs que ses effectifs disponibles n'auraient pas été suffisants pour procéder à la dispersion, car des fonctionnaires étaient déjà mobilisés sur l'incident de Brunoy.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article