Les habitants d'un quartier se plaignent d'un arbre dont les fruits sentent le vomi


30 septembre 2020 - 406 vues

Un ginkgo biloba femelle vit peut-être ses derniers instants dans le quartier Saint-Roch, à l’est de Nice. Les habitants du 45, rue de Roquebillière ne supportent plus de sentir sur leur balcon une odeur de vomi émanant de cet arbre, rapporte 20 Minutes. Ou plus exactement des ovules du végétal, quand ils tombent par terre.

"Si l’odeur qui s’en dégage fait penser à celle d’une régurgitation, c’est que ces œufs en attente de pollinisation sont pleins d’acides gras, […] notamment d’acide butyrique qui, en se dégradant, peut faire penser à du beurre rance ou, effectivement, à du contenu gastrique", précise à nos confrères Jean-Michel Meuriot, expert botaniste à la mairie. Le problème n’existerait donc pas si un arbre mâle avait été planté à cet emplacement, puisqu’il ne produit pas d’ovules.

Alors que faire de cet arbre aux fruits malodorants ? La question divise les habitants du quartier. Le syndic de la copropriété directement concernée a demandé l’abattage du ginkgo biloba lors de son assemblée générale, indiquait France Bleu Azur, le 15 septembre dernier. Mais le Comité de quartier Saint-Roch-Vauban propose une autre solution : cueillir les fruits ou les ramasser avant que l’odeur de vomi n’embaume les rues.

De son côté, la Ville de Nice a décidé de retirer le végétal. "Il sera replanté dans l’espace public, sans proximité avec une zone résidentielle pour éviter de nouvelles nuisances", annonçait-elle dans Nice Matin, le 10 septembre. Un ginkgo biloba mâle prendrait place sous les fenêtres du 45, rue de Roquebillière. Problème : vu la taille de l’arbre (environ dix mètres de haut) et ses « racines étendues », ils estiment son enlèvement « irréalisable » sans mettre en danger sa survie. Affaire à suivre…

 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article