Les Français sont fous de Nutella, pourquoi ? Réponse samedi sur France 2


19 mars 2020 - 314 vues

Près de 3 kilos de pâte à tartiner sont mangées chaque seconde en France, soit environ 300 000 pots par jour. Mais pourquoi un tel engouement pour le Nutella et ses cousins chocolatés ? Décryptage dans "Tout compte fait" sur France 2, samedi 21 mars à 14 heures.

Une hystérie collective

Du sucre, du gras, des noisettes et du cacao pour 539 kcal au 100 grammes : les ingrédients régressifs et addictifs de la pâte à tartiner sont décryptés dans le prochain numéro de "Tout compte fait" (1), consacré à la malbouffe. L'enquête de Ludivine Favrel revient sur ce phénomène qu'est le Nutella, la plus célèbre d'entre elles, en France, son premier marché mondial avec 100 millions de pots avalés chaque année. Trois familles françaises sur quatre en ont dans leurs placards. Souvenez-vous : il y a deux ans, les pots de la marque Ferrero avaient même déclenché l'émeute lors d'une opération de promotion chez Intermarché.

Dernièrement, en plein début d'épidémie de coronavirus, la pâte à tartiner figurait dans le top 5 des achats "de précaution" des Français, juste derrière les couches, l'essuie-tout, les pâtes et la farine. Tomber à court de Nutella serait-il synonyme de fin du monde ?

Un produit créé sur-mesure

Au départ, le Nutella a été élaboré comme un ersatz de chocolat à une période, la dernière guerre mondiale, pendant laquelle ce produit manquait. "Mais à la différence du chocolat dont les qualités sont étroitement dépendantes du produit biologique d'origine, le Nutella est fabriqué sur mesure pour flatter notre palais" rappelle le psychiatre et psychanalyste Serge Tisseron.

Voilà pourquoi nombre d’entre nous sont accros au célèbre pot ! Et pourtant, si, à lui seul, le Nutella détient le monopole avec 85% des parts de marché en France, il est aussi celui qui est le plus décrié depuis des années. Son impact sur la santé est peu reluisant puisqu’il est composé d’environ 50% de sucre et 30% de graisses.

Des ingrédients controversés

Le sucre, on le sait, favorise de nombreuses maladies (diabète, obésité...). Les graisses, outre le fait qu’elles sont mauvaises pour notre système cardio-vasculaire, sont issues de l’huile de palme, qui contribue à la déforestation des régions tropicales, notamment en Malaisie et en Indonésie, même si Ferrero fait des efforts pour vérifier sa traçabilité.

Quant aux noisettes, elles sont également pointées du doigt pour leur implication dans le travail des mineurs, étant donné qu’elles sont récoltées en Turquie, où elles sont parfois cueillies par des enfants de migrants syriens ou kurdes. Un comble pour un produit prisé des bambins…

Il serait donc temps de consommer des pâtes à tartiner alternatives guère plus chères mais plus responsables, estime le documentaire. Reste à convaincre les fidèles du "sacro-saint" Nutella...

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article