Le temps de faire des courses, un essaim d’abeilles s'installe dans sa voiture


07 avril 2021 - 1266 vues

Cet Américain a eu la peur de sa vie la semaine dernière, en découvrant un essaim d’abeilles sur la banquette arrière de sa voiture à son retour du supermarché. La scène s’est déroulée à Las Cruces, au Nouveau-Mexique, en pleine journée. Cet homme, dont l’identité n’a pas été révélée, avait laissé sa voiture sur le parking du magasin, environ une dizaine de minutes seulement, avec une fenêtre ouverte, comme il le racontera par la suite à Jesse Johnson, le pompier bénévole venu à son secours.

Quand l’automobiliste retourne à son véhicule après avoir fait ses courses, un étrange bruit l’intrigue. Il découvre alors que des milliers d’abeilles se sont réfugiées à l’intérieur de sa voiture, sur la banquette arrière. "Il a appelé le 911 [le numéro d’urgence aux États-Unis] parce qu’il ne savait pas quoi faire", poursuit Jesse Johnson, qui raconte l’histoire dans le New York Times .

"Au printemps, il est courant que les colonies d’abeilles se divisent, un essaim suivant une reine vers un autre endroit. Cet essaim provient peut-être d’un parapet, d’une gouttière ou d’une habitation dans un quartier voisin. Pour les abeilles, la fenêtre ouverte de la voiture était comme une invitation dans un endroit tranquille avant d’aller plus loin, suppose le pompier. Heureusement, quand les abeilles volent en essaim, elles sont assez dociles car elles n’ont pas encore de nid à protéger. C’est beaucoup plus intimidant que dangereux…"

Pour Jesse Johnson, pas question de tuer ces abeilles. Il a enfilé une tenue de protection et s’est approché du véhicule avec une ruche vide. "Cela imite l’odeur de la reine." L’évacuation des abeilles a pris une bonne demi-heure. D’après ses estimations, l’essaim était composé d’environ 15 000 insectes. "J’ai pris mon temps pour toutes les capturer et ne pas en laisser dans le véhicule. Le conducteur était tellement angoissé." D’autant plus qu’il ne s’agissait pas de sa voiture, il l’avait empruntée à un ami… L’intervention s’est bien terminée, même si deux personnes, qui sortaient du supermarché, ont été piquées par des abeilles égarées, dont un homme à la lèvre, mais sans gravité.
 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article