Atteinte du Covid-19, elle crache au visage de deux soignantes à l’hôpital


09 avril 2020 - 3369 vues

Le procureur de la République Rémi Coutin parle de faits extrêmement graves compte tenu du contexte. Dimanche soir, une patiente atteinte du Covid-19 a agressé une infirmière et une aide soignante dans sa chambre de l’hôpital Pasteur, au Coudray, près de Chartres (Eure-et-Loir).

Cette jeune malade, âgée de 19 ans, "n’était pas en réanimation ni sous perfusion, mais elle toussait beaucoup", précise Rémi Coutin, cité par France 3 Centre-Val de Loire . Dans la soirée, elle aurait chuté dans la salle de bains et aurait alerté le personnel soignant en activant la sonnette. Mais elle a estimé qu’il ne venait pas assez vite. Quand les deux soignantes sont entrées, elle leur a alors sauté dessus, en leur crachant au visage et en les insultant, avant de quitter d’elle-même l’hôpital dans sa colère. "L’aide-soignante n’a pas eu le temps de mettre son masque", rapporte le procureur.

Convoquée au tribunal en août

Choquées, les deux victimes ont déposé plainte lundi. La police a ensuite rapidement retrouvé la patiente, au domicile d’une de ses grands-mères, à Mainvilliers, à côté de Chartres. Elle n’était pas connue de la justice jusque-là. Placée sous contrôle judiciaire, elle a interdiction d’entrer en contact avec d’autres personnes que les membres de sa famille chez qui elle vit, indiquent France 3 et le quotidien régional L’Écho Républicain .

 

 
Contenus Sponsorisés
Ailleurs sur le Web
 
Les photos animalières les plus drôles de tous les tempsTrendscatchers 
 
 

 
Comment sauvegarder tout votre ordinateur en un seul clicInfinitiKloud 
 
 
par Taboola
 
D’après ces deux sources, elle sera jugée le 26 août au tribunal de Chartres. « On a pris exprès une date lointaine pour être sûr qu’elle soit guérie », justifie le procureur. Selon France 3, elle encourt cinq ans de prison pour outrages et violences sur personnes chargées de mission de service public avec circonstances aggravantes.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article