Une pilule contre le chagrin d'amour bientôt en vente ?

15 février 2019 - 620 vues

Perte d’appétit, manque de sommeil ou encore problèmes de digestion, le chagrin d’amour peut avoir un réel impact sur votre corps, en plus de jouer de mauvais tours à votre moral. C’est la raison pour laquelle un psychiatre et chercheur canadien, le docteur Alain Brunet, tente d’élargir l’utilisation du Propranolol pour la thérapie à la rupture amoureuse.

C’est quoi le Propranolol ?

Le Propranolol est un médicament utilisé dans les cas de stress post-traumatique. Surnommé "pilule de l’oubli", il a le pouvoir (magique ?) de rendre les mauvais souvenirs physiquement et mentalement plus supportables.

Testé sur 360 victimes des attentats de Paris dans les mois qui ont suivi l’attaque du 13 novembre 2015, le Propranolol a permis d’adoucir les émotions et d’atténuer les mauvaises ondes. Contrairement aux antidépresseurs, le Propranolol agit beaucoup plus rapidement.

Une pilule pour guérir d’une rupture amoureuse ?

Aujourd’hui, le chercheur canadien veut aller plus loin. Le docteur Alain Brunet souhaite prescrire ce bêtabloquant lors des chagrins d’amour violents. Pour surmonter les ruptures amoureuses particulièrement douloureuses, le Propranolol pourrait atténuer la charge émotionnelle, faire disparaître la peine et mieux gérer les angoisses.

90 minutes avant la séance, le patient prend un comprimé et écrit son souvenir traumatique. Dans les séances qui suivent, il lit son récit. La "pilule de l’oubli" agit au moment où le souvenir passe de la mémoire court à long terme et vient réduire son intensité.

Les médecins commencent à être formés en France mais il n’y a eu, pour le moment, aucune officialisation de la méthode Brunet.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article