Soprano a enregistré deux titres pour réviser les maths et la philo en musique

04 octobre 2018 - 3310 vues

Pour intéresser leurs élèves, les profs de français leur font parfois étudier des textes de rappeurs. Cette fois, c’est une star qui leur vient directement en aide. L’application Studytracks aux 100 000 téléchargements, qui permet de réviser ses leçons en écoutant des cours récités en version hip-hop, a fait appel à Soprano.

En maths et en philo

Le rappeur marseillais a enregistré deux titres, l’un sur le théorème de Thalès, l’autre sur la notion de bonheur dans le programme de philosophie. Ces chansons seront disponibles ce jeudi soir. 125 autres seront aussi mises en ligne dans les prochains jours.

Jusque-là, les 175 textes déjà en ligne étaient rappés (ou chantés pour quelques-uns) par des inconnus. "Parmi les interprètes, on a par exemple des gens qui ont participé à des télécrochets mais ont été immédiatement éliminés", indique Alexandre Houpert, l’un des créateurs de Studytracks. Depuis quelques mois, alors que l’application est testée dans les collèges de l’académie de Poitiers (Vienne), la start-up se cherchait une tête d’affiche pour élargir son public.

Soprano ne touchera pas d’argent

"Quand on m’a proposé de participer, j’ai dit oui tout de suite, confie Soprano, pourtant accaparé tout l’été par la sortie de son nouvel album Phoenix. J’ai kiffé le concept : apprendre en musique. Moi, j’ai compris les oxymores et les métaphores grâce à MC Solaar et Francis Cabrel qu’on avait étudiés en cinquième."

La star se souvient de ces cours si particuliers : "Notre prof avait su nous captiver. Quand tu travailles sur un artiste que tu aimes, ça passe tout de suite mieux. C’est pour ça que j’ai voulu m’investir dans ce projet, afin de faire connaître davantage cette application. Quand ils découvriront ces deux titres, mes enfants vont être fiers." Pile le leitmotiv qu’il scande dans "À la vie, à l’amour", son nouveau single : "Avant d’être important, sois un homme et utile." 

L’artiste ne touchera pas un centime pour cette prestation. "J’ai demandé simplement qu’une partie des bénéfices soit reversée à mon association d’aide aux enfants des Comores", précise-t-il.

Seulement le début pour Soprano ?

Mais chanter Thalès ou le bonheur n’a pas été si simple. Soprano n’a pas écrit les textes, une professeur s’en est chargée. "Je ne comprenais pas le théorème avant qu’elle me l’explique, reconnaît-il. Moi, je crois à cette façon d’apprendre. Pour les jeunes, qui ont toujours leur téléphone et des écouteurs avec eux, c’est pratique. Alors si je peux aider à étendre cette méthode en France, je serai heureux." À l’avenir, Soprano envisage aussi de créer quelques mélodies. "Car elles sont mises au point par l’un des concepteurs qui est anglais et leur rap n’est pas le même que le nôtre", explique-t-il.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article