Samsung sort le premier smartphone au monde équipé de 4 capteurs photo

12 octobre 2018 - 926 vues

Est-il bien utile, aujourd’hui, de s’équiper d’un "vrai" appareil photo Reflex ou hybride ? Les téléphones portables, qui ont "gagné" en intelligence, peuvent-ils faire aussi bien, voire mieux, que les boîtiers classiques ?

Une première mondiale

Un, deux, trois, et maintenant quatre capteurs ! En dévoilant ce jeudi à Milan (Italie), le dernier-né de sa gamme de smartphones, le géant coréen Samsung pousse le bouchon technologique encore un peu plus loin. Son Galaxy A9, disponible à partir du 15 novembre prochain à 599 €, séduit principalement par son offre pléthorique de possibilités photographiques.

24 mégapixels

Sa coque arrière est équipée de quatre objectifs, une première au monde. Le premier, fort de son capteur à 24 mégapixels, permet d’immortaliser automatiquement n’importe quelle scène, même dans des conditions de lumière médiocres. Le second prend le relais si on souhaite réaliser une photo grand-angle (à 120 degrés). Le troisième permet, lui, de zoomer sans perte de qualité d’image. Le quatrième et dernier capteur vient lui en soutien pour calculer la profondeur de champ et réaliser des clichés - souvent des portraits - avec l’arrière-plan flouté. De quoi faire face à quasiment à toutes les situations.

Un résultat franchement convaincant

Le résultat, lors d’une rapide prise en mains jeudi, est franchement convaincant même si on s’y perd un peu au début face à la complexité des menus et aux nombreux choix qu’il faut faire rapidement pour opter pour la bonne option photographique en fonction de la scène que l’on souhaite capturer. Les photos réalisées par les smartphones tel que ce Galaxy A9 profitent, pour arriver à de telles prouesses graphiques, d’une overdose de traitements logiciels. A tel point que l’image finale, à force d’être triturée et rectifiée par calcul informatique, offre au regard un rendu artificiel avec une image allant au-delà de ce que l’œil humain peut voir.

Car il reste une frontière physique qu’aucun smartphone ne peut franchir, du moins pour l’instant. Les appareils Reflex gardent aujourd’hui un avantage majeur : la taille de leur capteur qui, en mode "plein format", affiche une dimension de 24 par 36 mm, soit la taille des pellicules d’antan. La qualité d’une photo se mesure au nombre de pixels de capteur utilisés, forcément beaucoup plus élevé pour un Reflex, mais aussi dans la qualité des optiques. Un objectif Leica, fabriqué à partir d’un verre épais poli à la main, offrira toujours une meilleure image, ou une image plus "vraie", que le meilleur des smartphones.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article