Marseille "Gilets jaunes" : décès d'une femme, touchée par une grenade lacrymogène

03 décembre 2018 - 1128 vues

Une femme de 80 ans blessée dans son appartement par des éléments d'une grenade lacrymogène tirée lors des incidents qui ont suivi les manifestations organisées samedi à Marseille, est morte dimanche dans le bloc opératoire d'un hôpital marseillais, a-t-on appris lundi de sources concordantes.  

La victime se trouvait chez elle, fermant les volets de son appartement, au quatrième étage d'un immeuble proche de la Canebière, lorsqu'un projectile l'a heurtée au visage, ont indiqué ces sources. Transportée à l'hôpital de la Timone puis à l'hôpital de la Conception, elle y a été opérée mais est décédée "d'un choc opératoire", a déclaré le procureur de la République à Marseille, Xavier Tarabeux. 

Elle fermait les volets de son appartement

"On a retrouvé chez elle des plots de grenades", a précisé le procureur. Mais "à ce stade, on ne peut pas établir de lien de cause à effet entre la blessure et le décès", a précisé M. Tarabeux. Un autopsie doit être pratiquée lundi.

"Samedi soir, c'était vraiment de la guérilla, ce qui n'était pas le cas depuis le début du mouvement", a dénoncé le haut fonctionnaire. Deux personnes ont été interpellées. Elle devraient être déférées devant le parquet dans l'après-midi, pour une probablement comparution immédiate devant les juges mardi. 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article