Le clip du rappeur marseillais Elams fait polémique

03 juillet 2018 - 996 vues

Le procureur de la République de Perpignan a annoncé ce vendredi avoir ouvert une enquête à propos du clip du rappeur marseillais Elams, tourné à Perpignan. Un clip "faisant l’apologie de la violence et incitant potentiellement à la haine envers les policiers", selon la préfecture des Pyrénées-Orientales.

"Je n’ai pas été saisi par la préfecture ni reçu de plaintes des syndicats de police mais ce que j’ai lu dans la presse ou ce que j’ai vu me suffisent pour ouvrir une enquête pour savoir s’il y a une infraction", a expliqué le procureur de Perpignan Jean-Jacques Fagni.

Déterminer si les armes sont factices ou non

L’antenne de Perpignan du service régional de police judiciaire a été chargée de l’enquête, elle va écouter les paroles et devra déterminer si les armes montrées à l’image sont "factices ou non". Ce clip, intitulé "Billet" et visible sur Dailymotion, met en scène des jeunes et même des enfants avec des armes à la main.

Pas de demande d’autorisation

"Il n’y a pas eu de demande d’autorisation. Ces clips, on les découvre quand les gens nous appellent ou sur les réseaux sociaux. Pour celui-là, la police municipale n’a pas été appelée. Je considère cela comme dramatique et je demande systématiquement au parquet de poursuivre", avait indiqué l’adjointe au maire de la ville, Chantal Bruzi.

Ce n’est pas la première fois que le rappeur fait parler de lui, en février dernier le tournage de l’un de ses clips avait dégénéré engendrant un affrontement entre les figurants et les forces de l’ordre. L’année dernière Elams s’était également fait remarquer avec un clip tourné en prison au sein de la maison d’arrêt de Luynes, dans les Bouches-du-Rhône, alors qu’il y était incarcéré.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article