C'est la Chandeleur !


01 février 2016 - 3224 vues

C'est souvent la fête préférée des fans de crêpes ! Agrémentées de miel, beurre ou nutella, elles sont un véritable régal. Toutefois, en Provence, une tout autre tradition perdure de génération en génération : celle des navettes. Petit retour historique sur cette tradition et ses origines.

Située quarante jours après la naissance de l'Enfant-jésus, la Chandeleur célèbre la purification de la Vierge ainsi que la présentation de Jésus au temple. Elle véritablement la fin des fêtes de Noël et il est alors venu le temps de démonter les crèches installées deux mois plus tôt.

Bénir une chandelle

En Provence, la tradition veut que l'on aille faire bénir une chandelle et de rentrer dans nos maisons avec la chandelle allumée. Si la chandelle s'éteint avant, le présage est catastrophique. Une fois la chandelle dans la maison, la maîtresse de maison fait le signe de croix avec la chandelle devant chaque ouverture, porte et fenêtre, pour protéger la maison de la foudre, et il y a quelques années, pour faciliter un accouchement à venir.

Voici pour l'histoire. Place à la dégustation !

C'est donc le moment des crêpes. Lors de la réalisation de la première, on tient dans sa main une pièce, et de l'autre on fait sauter la crêpe. On place alors la pièce à l'intérieur de la crêpe que l'on enroule, et on place cette première crêpe à l’abri, jusqu’à la prochaine chandeleur. La crêpe de l'année précédente est jetée, et la pièce donnée à un pauvre.

Les navettes, une tradition ancrée dans le coeur des Marseillais

La chandeleur, c'est aussi les fameuses navettes du four Saint-Victor, du nom de l'Abbaye Saint-Victor de Marseille où on bénissait des cierges verts le jour de la chandeleur. En forme de barque, elles représentent l'accostage sur nos rivages des Saintes Maries par qui l'évangile nous fut transmise. Autrefois, elles n'étaient vendues que le 2 février. De nos jours, vous pouvez en trouver toute l'année, mais de nombreux Marseillais, qui respectent la tradition, ne se servent qu'à cette période. Gageons que demain, il y aura une longue file d'attente pour acheter le fameux mets...

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article