Attention aux chenilles !


04 février 2016 - 2226 vues

Le temps très doux des dernières semaines favorise la descente précoce des chenilles processionnaires des pins. Les insectes au poils très urticants sont particulièrement dangereux pour les chiens. Dès les beaux jours, elles descendent de leur nid, pour s'enterrer et renaîtront plus tard en papillons.

Un risque mortel pour les chiens et les chats

Il ne faut surtout pas toucher ces chenilles qui se déplacent à la queue-leu-leu, leurs poils sont très urticants. Ils sont même invalidants voire mortels pour les chiens qu'il vaut mieux tenir en laisse en ce moment. Une fois en contact avec la peau (pattes, corps, museau) ou les muqueuses (babines, langue, yeux) les poils urticants déclenchent une réaction d’irritation violente et une réaction de type allergique.

Les symptômes

L’inflammation est vive entraînant brûlure, rougeur, oedème et douleur. L’animal piégé cherche à se lécher et répand les poils sur sa langue qui subit le même sort. On constate, dans ce cas, une très forte salivation et l’animal frotte sa gueule avec les pattes en signe de gêne importante.

Les deux plus gros dangers sont alors :
– le choc allergique appelé choc anaphylactique : une réaction allergique si violente qu’elle peut gêner la respiration et tuer l’animal.
– la nécrose de la langue : l’inflammation et l’infection qui suit attaquent la langue et la détruisent obligeant souvent le vétérinaire à en enlever un morceau voire à euthanasier le chien ou le chat concerné qui ne peut, alors, plus se nourrir.

Les moyens de prévention

Il n'y a plus aucun moyen de prévention contre les chenilles processionnaires, c'est trop tard en cette saison. La seule solution, désormais, c'est de couper les branches sur lesquelles sont fixés les cocons et les brûler. Si vous en trouvez à terre, essayez de les brûler en les arrosant au préalable d'une substance inflammable, attention de prendre toutes les précautions en gardant de l'eau à proximité et de ne pas les brûler s'il y a trop de vent...

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article